Libertyland bloqué en France suite à une décision de justice

Libertyland bloqué en France suite à une décision de justice

Le secteur du téléchargement en ligne a toujours été ponctué de problèmes liés aux droits d’auteur, la plupart des sites de download gratuits proposant des contenus piratés. Libertyland, l’un des géants du streaming et du téléchargement en a fait les frais récemment. Créé en septembre 2009, le site pirate comptait plus de 800 000 utilisateurs et figurait parmi les sites de téléchargement français les plus consultés. Cependant, suite à une décision de justice, Libertyland s’est vu bloqué en France. Qu’est-ce qui s’est réellement passé ? Ci-dessous quelques éléments de réponses.

Libertyland, qu’est-ce que c’est ?

Les adeptes de Libertyland répondront certainement que c’est le meilleur site de téléchargement de tous les temps. Mais ce n’est pas que ça ! D’après Wekyo.com le site pirate fait parti des plus gros sites de streaming et faisait le bonheur de tous ceux qui souhaitent voir des films récemment sorties au cinéma gratuitement. Avec une base de données très fournie, régulièrement mise à jour, et disposant d’une recherche rapide et efficace, le site pirate n’avait pas à pâlir de la concurrence avec les plateformes comme Papystreaming.

Proposant un catalogue de plus de 300 000 films, séries, logiciels, jeux, e-books (Magazines, journaux, livres, bandes dessinées) et musiques, ce site était une véritable mine d’or pour ses utilisateurs. Hébergé au Canada, le site référençait les sources facilitant la lecture en streaming ou le téléchargement de contenu.

Pourquoi Libertyland est bloqué en France ?

La production et la diffusion de contenu audiovisuel et encadré par une loi stricte qui protège les droits d’auteur avec comme porte étendard la Hadopi (Haute autorité de diffusion des œuvres et de protection des droits sur internet). Les sites de téléchargement ne sont pas exempts de se soumettre à cette règle. Proposant, pour la plupart, des contenus piratés, ils peuvent donc tomber sur le coup de la loi. C’est précisément ce qui est arrivé à Libertyland.

C’est donc pour ces raisons que Libertyland s’est vue intenter une action en justice avec comme chef d’accusation : piratage et contrefaçons. Obligé de fermer ses portes, le site a migré récemment, changé de nom de domaine et d’adresse, pour être de nouveau accessible sous l’adresse LibertyVF.co, proposant le même service.

Une récidive fatale !

Bien que sommés de fermer son site internet et avertis par le tribunal d’un retour possible en justice pour cette affaire, les propriétaires de libertyland ont multiplié les sites miroirs pour poursuivre l’aventure, c’est ainsi que l’on a vu apparaitre des sites tels que libertyland.tv, libertyland.co, libertyvf.com, libertyvf.org et libertyvf.net, qui proposaient exactement le même contenu que le site d’origine.

Ayant fait l’objet d’une première fermeture judiciaire en 2011, le site avait rouvert ses portes et usé de clones afin de se soustraire à la loi. Mais cette fois, les sanctions ont été plus lourdes. Le site a été bloqué et déréférencé sur Google et tous les fournisseurs d’accès en France. Ainsi, le tribunal a ordonné à Google de bloquer et de déréférencer automatiquement toutes les apparitions du site Libertyland et de ses sites miroirs en France afin de rayer définitivement ce site internet.

Cependant, certains pourront constater la présence du site dénommé Libertyland.al en tête des résultats de recherches. Ce site n’est cependant pas illégal, puisqu’il s’agit d’une astuce de lutte contre la contrefaçon en ligne menée par la société française Blue Efficience. Ce dernier redirige l’internaute vers des plateformes à contenus multimédias payants.

On dirait bien qu’à l’instar de Zone-téléchargement ou T411, la fin définitive de Libertyland est bel et bien actée. En attendant un éventuel site de redirection, vous pouvez profiter de vos films et séries sur d’autres sites.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *