2014-3-10 // by Ian Jacobs

Note: This is the French version of Press Release: The World Celebrates 25 Years of the Web.

Le monde entier fête les 25 ans du Web

Tous les internautes de la planète partagent leurs messages d’anniversaire #web25 pour célébrer le jour où Tim Berners-Lee a inventé le World Wide Web.

http://www.w3.org - Le 12 mars 2014. Aujourd’hui, le monde entier se joint à Tim Berners-Lee pour souhaiter un joyeux 25e anniversaire au World Wide Web. Pour fêter cet événement, chacun d’entre vous est invité à partager un message de « joyeux anniversaire » sur les réseaux sociaux avec le hashtag #web25. Certains messages sélectionnés seront également publiés sur une carte d’anniversaire virtuelle à paraître sur le site officiel commémoratif webat25.org.

Tim Berners-Lee et deux organisations proches de lui - la Fondation World Wide Web et le Consortium World Wide Web - demanderont également aux internautes de s’engager pour protéger et développer le Web ouvert en 2014. Le W3C rassemblera des experts au cours d’un colloque de haut niveau consacré au futur du Web organisé en octobre (w3.org/20). De son côté, la Fondation Web lance le mouvement « Web We Want » (Le Web que nous voulons - webwewant.org), une campagne internationale destinée à assurer la protection juridique des droits des internautes dans tous les pays du monde.

Faisant suite à son célèbre tweet envoyé au cours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de 2012, « This is for Everyone » (Ceci est pour tout le monde), Tim Berners-Lee a déclaré :

« Ce qui a rendu le Web aussi incroyable, ce sont ses milliards d’utilisateurs. J’espère qu’ils seront nombreux à me rejoindre aujourd’hui pour célébrer cette étape unique. J’espère aussi que cet anniversaire permettra d’initier des débats sur la nécessité de défendre les principes qui ont fait le succès du Web et d’explorer tout son potentiel encore inexploré. Je crois que nous pouvons bâtir un Web qui soit réellement pour tout le monde : accessible à tous, depuis n’importe quel appareil, et qui donne à chacun la possibilité de défendre sa dignité, ses droits et de développer tout son potentiel en tant que personne. Racontez-nous ce dont vous rêvez pour le Web avec #web25. »

Dévoilé pour la première fois en mars 1989, le Web a transformé notre façon de communiquer, de créer et de collaborer. Dans le monde, plus de deux personnes sur cinq sont désormais connectées, ce qui leur a permis de franchir les barrières géographiques et sociales. Chaque minute, ce sont des centaines de millions de messages qui sont échangés, 20 millions de photos qui sont partagées et au moins 15 millions de dollars de transactions de biens et de services qui sont effectuées. Le succès du Web repose sur sa conception originale, basée sur un système décentralisé et une architecture ouverte à laquelle chacun peut participer.

Toutefois, le potentiel d’autonomisation du Web ouvert reste à exploiter. Certains défis importants doivent être relevés si on ne veut pas que cet idéal périclite. En 2014 et au cours des années suivantes, Tim Berners-Lee va chercher à impliquer les acteurs du Web (utilisateurs, entreprises et décideurs) pour débattre de problèmes fondamentaux tels que:

     
  • Comment réussir à connecter les trois personnes sur cinq autour de la   planète qui ne sont pas encore reliées au Web ?
  •  
  • Les règles et lois sur Internet demeurent l’objet de fortes   contestations sur le plan national comme international. Quelles   solutions innovantes et inclusives peuvent éviter les dommages que   causerait un Web fragmenté ?
  •  
  • Notre possibilité d’utiliser le Web pour faire entendre sa voix et   s’organiser collectivement est menacée par la censure et la   surveillance, alors que toute personne en ligne peut être victime de   cybercriminalité. Comment répondre aux besoins croissants en matière de   liberté en ligne, de respect de la vie privée et de sécurité pour   chacun ?
  •  
  • Globalement, moins de 10 % des données gouvernementales importantes   ont été consultées et réutilisées gratuitement en ligne, ce qui limite   considérablement l’innovation que permet le Web sur des sujets tels que   l’amélioration des transports publics et la lutte contre la corruption.   Quelles mesures peuvent être prises pour exploiter toutes les   possibilités offertes par l’open data (les données ouvertes) ?
  •  
  • La plateforme Open Web doit pouvoir se développer pour répondre aux   besoins du marché en terme d’interopérabilité, de mobilité et de   performances entre des appareils connectés de toutes formes et de toutes   tailles. Comment relever les défis inhérents à une telle diversité
  •  
  • Comment promouvoir un écosystème riche en diversité et en innovations   sur le long terme, plutôt que de tout cloisonner en univers contrôlés   (walled gardens) de facto moins fertiles ?

« Si nous souhaitons un Web réellement pour tous, alors chacun doit jouer un rôle pour le façonner au cours de ces 25 prochaines années », conclut Tim Berners-Lee.

Pour commencer, nous vous invitons à :

  • Envoyer vos messages d’anniversaire sur les réseaux sociaux en   utilisant le hashtag #web25,
  • Rejoigner Tim Berners-Lee pour un “Reddit Ask Me Anything” le 12 mars   à 20h00 GMT,
  • Vous inscrire pour participer à la campagne Web We Want   (webwewant.org), organisée conjointement avec la Fondation Web, pour   participer et rester informé des événements et actions dans votre pays   ou au sein de votre communauté pour défendre les droits des utilisateurs   du Web et le droit à chacun d’y accéder,
  • Participer ou regarder en direct le colloque organisé pour les 20 ans   du W3C, au cours duquel nous imaginerons le futur du Web à partir de   discussions et d’un dîner de gala, qui se tiendront le 29 octobre à   Santa Clara, en Californie.

De nombreuses organisations mettront en place des activités commémoratives tout au long de cette année. Pour en savoir plus, rendez-vous sur webat25.org.

Parrains du Web 25

Le W3C and la Fondation Word Wide Web souhaitent remercier vivement les parrains qui aident à réaliser toutes ces activités anniversaire : Ford Foundation, ICANN, Intel, Twitter, Yahoo!

Un bref historique sur les débuts du Web

  • Mars 1989 : « Information Management: A Proposal » écrit par Tim   Berners-Lee (TBL) et diffusé pour observations au CERN.
  • Octobre 1990 : TBL commence à travailler sur un système de navigation   et d’édition avec interface utilisateur graphique et hypertexte à l’aide   de l’environnement de développement Nextstep. Il invente le nom « World   Wide Web » pour le programme et le projet.
  • Août 1991 : Le logiciel Web est rendu disponible sur Internet via FTP.
  • Mai 1992 : Navigateur avec interface utilisateur graphique « Viola »   de Pei Wei pour la version expérimentale X.
  • Février 1993 : NCSA lance la première version alpha du « Mosaic for   X » de Marc Andreessen.
  • Avril 1993 : Le CERN déclare que la technologie World Wide Web pourra   être utilisée gratuitement par tout le monde, sans rétribution aucune   pour le CERN.
  • Mai 1994 : Première conférence internationale sur le WWW, CERN,   à Genève.
  • Octobre 1994 : Le World Wide Web Consortium (W3C) est créé.

Pour obtenir davantage d’informations sur les débuts du Web, consultez la présentation « How it all Started » écrite par Tim Berners-Lee en 2004.

À propos de Tim Berners-Lee

Diplômé de l’université d’Oxford , Tim Berners-Lee a inventé le World Wide Web, initiative hypermédia basée sur Internet et destinée au partage des informations au niveau mondial, alors qu’il était au CERN, le laboratoire européen pour la physique des particules, en 1989. Il a conçu le premier client et serveur Web en 1990. Ses spécifications URI, HTTP et HTML ont été affinées au fur et à mesure du développement de la technologie du Web. Il est directeur du W3C et à la tête de la World Wide Web Foundation.  De plus, il est « 3Com Founders Professor of Engineering » à l’École d’ingénieurs et il enseigne dans le département de Génie électrique et d’Informatique du Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle (CSAIL) à l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) où il dirige en outre le groupe d’informations décentralisées. Il est également professeur dans le département électronique et informatique de l’université de Southampton, au Royaume-Uni. Une biographie complète de Tim Berners-Lee est disponible.

À propos du Consortium World Wide Web (W3C)

Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international dont les organisations membres, une équipe à plein temps et le public collaborent au développement des standards du Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. La plate-forme Web ouverte est la priorité majeure actuelle. Plus de 375 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux États-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l’université de Keio au Japon et l’université de Beihang en Chine, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d’informations, merci de consulter l’adresse suivante : http://www.w3.org/

À propos de la World Wide Web Foundation

Créée par Tim Berners-Lee, la World Wide Web Foundation (webfoundation.org) vise à faire du Web ouvert un bien public mondial et un droit fondamental afin de créer un monde où tous les individus, d’ici et d’ailleurs, peuvent l’utiliser pour communiquer, collaborer et innover librement.

L’équipe de la World Wide Web Foundation, composée d’une vingtaine de membres, collabore avec plus de 90 organisations partenaires à travers 60 pays. Parmi nos initiatives actuelles, nous comptons la codirection du mouvement Web We Want (webwewant.org) en pleine croissance, la création de la toute première norme de gestion des données ouvertes au monde, et l’instauration de l’Alliance for Affordable Internet (a4ai.org), la plus importante coalition dans le secteur de la technologie.

La World Wide Web Foundation élabore aussi le Web Index (thewebindex.org), la première mesure multidimensionnelle mondiale de la croissance, de l’utilité et de l’impact du Web sur les gens et les pays.  La version 2013, ayant reçu des critiques élogieuses à son lancement en 2012, comportait des données sur 20 pays supplémentaires, ainsi que des indicateurs améliorés sur des thèmes clés comme l’accessibilité des prix, la censure et la surveillance, le sexe et les données ouvertes.

Leave a Reply

Commenting is not available in this channel entry.