Torrent9 migre encore sous une nouvelle adresse

Torrent9 migre encore sous une nouvelle adresse

Depuis la fermeture de Cpasbien, la fréquentation de son héritier Torrent9 a littéralement explosé au cours des deux dernières années. Mais 2020 s’annonce sous un auspice beaucoup plus sombre pour le site téléchargement qui doit faire face à des tentatives de censure toujours plus nombreuses et de formes différentes. Les efforts conjugués d’Hadopi, des FAI et du géant Google ont encore une fois obligé les administrateurs à migrer Torrent9 sous une nouvelle adresse en Pologne pour assurer sa survie. On fait le point dans cet article.

Torrent9 migre sous une adresse polonaise

Les propriétaires de Torrent 9 sont particulièrement rodés aux tentatives de blocage et s’emploient à changer d’adresse url régulièrement. Non seulement cette technique ralentie le processus de fermeture, mais elle permet aussi d’éviter l’identification des administrateurs. Ainsi, après avoir longuement utilisé un domaine tchèque en .cz puis plus récemment le .ai correspondant aux îles Anguilla, le site de Peer to Peer français s’est posé en Pologne. Torrent9.pl est donc la nouvelle adresse officielle.

En parallèle, un site miroir du nom d’OxTorrent semble avoir été mis en place pour assurer la relève. Bien que Torrent 9 n’affiche pas officiellement son lien avec OxTorrent.com, le contenu similaire en tous points trahi leur filiation.

Torrent 9, star française du P2P

Depuis la fermeture de T411 et Cpasbien, Torrent9 à vu s’ouvrir un boulevard devant lui et arrive en deuxième position des sites P2P les plus consultés en France. Le bond fut spectaculaire et il n’y a rien de mieux que les statistiques Alexa pour s’en convaincre. D’après l’outil de mesure d’audience « website info » d’Alexa, Torrent 9 occupait la 250ème place des sites les plus visités en France en 2016 pour arriver en 22ème position en 2019. La renommée du site est aussi internationale puisque près d’un visiteur sur trois provient d’autres pays francophones comme l’Algérie, la Tunisie et le Cameroun.

Ce succès s’explique essentiellement par le renoncement de la concurrence, mais aussi par des mises à jour régulières et une grande variété de films, de séries, ebooks, jeux vidéo et logiciel, faisant le bonheur de millions d’utilisateurs.

La lutte contre le piratage s’intensifie

Depuis 2010, l’opération « In our Sites » à provoqué la fermeture de plusieurs milliers de noms de domaine par an dont un grand nombres de sites proposant des fichiers torrents. La justice américaine et Europol, l’agence européenne chargée de la répression de la criminalité, ont accru leurs échanges d’informations pour faire fermer les sites illégaux et retrouver leur(s) webmaster(s).

De leur côté, les autorités judiciaires disposent de plusieurs bras armés avec la collaboration des fournisseurs d’accès internet, et surtout de Google qui reste le principal vecteur de visites des sites pirates. C’est pourquoi depuis l’année 2015, il n’est pas rare de voir les FAI censurer les annuaires P2P comme Torrent9 , alors que Google s’attache à le blacklister systématiquement de son moteur de recherche (opération qui consiste à déréférencer un site internet).

Plus récemment, les modes sécurisés des navigateurs Chrome et Firefox accentuent les alertes et le blocage des téléchargements de fichiers .torrent en les considérant comme potentiellement dangereux. Une mesure qui vise à décourager les utilisateurs d’avoir recours au téléchargement de fichiers piratés. Par ailleurs, Google a annoncé vouloir intensifier le blocage des téléchargements via les sites suspects avec ses futures versions de Chrome.

Des mesures à l’efficacité limitée

Malgré tous les efforts mis en place pour fermer Torrent 9, les utilisateurs s’organisent et s’arment de différents outils pour les surmonter. Le technique la plus répandue et la plus fiable reste l’utilisation d’un VPN pour contourner la censure du site de téléchargement. Peu onéreux et facile à mettre en place, un VPN garantit plusieurs avantages : l’anonymat sur internet, contourner la censure de Torrent9 et éviter d’être repéré par Hadopi.

D’autre part, utiliser le navigateur Brave Browser en lieu et place de Chrome/Firefox semble régler le problème de téléchargement de fichiers .torrent qui ne fonctionne pas.

A ce jour, seul le déréférencement par le moteur de recherche Google permet de véritablement casser la dynamique de T9.

Avertissement sur le risque du téléchargement illégal

Il est toujours bon de rappeler que le téléchargement illégal constitue un délit de contrefaçons passible d’une peine d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 300 000 €. Dans son dernier rapport, la Hadopi révèle avoir envoyé plus de 600 000 avertissements et obtenu 387 condamnations et mesures de poursuites comprenant des amendes de 100€ à 1000€ sur les neuf premiers mois de l’année 2019.

En revanche, Hadopi avoue d’elle même avoir de plus en plus de difficultés à mener sa lutte à cause de l’utilisation croissante de solutions VPN par les internautes, rendant de fait compliqué l’identification des consomateurs de contenus piratés.

Related posts

1 Comment

  1. Unchained

    Perso j’y comprends plus rien avec tout ces changements. C’est impossible de savoir quelle est la véritable adresse avec tous ces clones !!! Torrent9.pl a perdu tout son inventaire, balance des pubs et des redirections à tout va. La plupart du temps le téléchargement est impossible. C’est plus ce que c’était. Déçu !!

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + quinze =