YggTorrent migre sous une nouvelle adresse en catastrophe

YggTorrent migre sous une nouvelle adresse en catastrophe

Fer de lance du téléchargement illégal en France, YggTorrent est dans la ligne de mire des ayants droits depuis de nombreux mois. Non contents de voir l’héritier de T411 dans le top sites français avec près de 3 millions de membres et 5 millions de visites mensuelles, ceux-ci exercent une pression sans relâche pour obtenir sa fermeture définitive par la voie judiciaire. Une action récompensée par une petite victoire, puisque les juges viennent d’ordonner le blocage immédiat du nom de domaine Yggtorrent.gg par les FAI ainsi que le moteur de recherche Google. Du jour au lendemain, c’est donc des centaines de milliers d’utilisateurs se sont trouvés dans l’impossibilité d’accéder à la plateforme de torrents et c’est dans la précipitation que les administrateurs se sont vus obligés de migrer Yggtorrent sur une nouvelle adresse que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

La situation précaire d’YggTorrent

Depuis le lancement de sa première version en Novembre 2016, YggTorrent est très rapidement devenu la premier espace de partage d’œuvres piratées en France. Hissé au rang de « Roi du torrent » par ses utilisateurs pour la quantité colossale et la très bonne qualité des fichiers proposés (films, séries, eBook, jeux vidéo…), Ygg n’a pas tardé a s’attirer les foudres de la Sacem, l’Alpa et bien évidemment de la Hadopi.

La rançon d’un tel succès s’est très vite concrétisée par de nombreuses enquêtes judiciaires et tentatives de censures de la part des autorités, sans compter les attaques informatiques régulières que subit le site pirate et obligeant les administrateurs à déménager régulièrement YggTorrent sur des nouveaux serveurs et de nouvelles adresses.

Ainsi depuis le début de son histoire, YGG a été administré sur les noms de domaine en .com, .to puis dernièrement .gg dès le 1er décembre 2018. La récente censure du site au début du mois de Mai 2019 témoigne encore de la situation précaire du site de téléchargement. Cela se traduit par un site internet indisponible et affichant « impossible de trouver l’adresse IP du serveur » ou encore « hum, nous ne parvenons pas à trouver ce site » ainsi que toutes les variantes que comportent les différents navigateurs web.

YggTorrent déménage en Suisse

Devant le choix pléthorique d’extensions de noms de domaine, c’est donc en Suisse que les administrateurs ont choisi de migrer Ygg Torrent. Le site de téléchargement devient donc opérationnel uniquement sous l’adresse Yggtorrent.ch. Un choix étonnant quand on sait que la loi Suisse sur le téléchargement illégal s’est considérablement durcie ces dernières années.

Quoiqu’il en soit, il y a peu de doute que cette adresse, comme les autres auparavant, restera éphémère et on peut s’attendre sans trop se tromper à de nouvelles opérations de blocage des FAI dans les semaines ou mois à venir. Dans des proportions plus grandes, il n’est pas exclus que tous les noms de domaine rattachés à Ygg soient touchés, à l’image de Sci-hub qui a vu pas moins de 54 de ses extensions censurés d’un coup.

Une communauté qui s’arme face à la censure

Pour contrer les velléités des ayants droits et le blocage récurrent d’ Ygg Torrent, un nombre important d’utilisateurs ont trouvé l’astuce imparable : l’utilisation d’un VPN. Grâce à ce type de logiciel, capable de changer l’adresse ip d’origine et simuler une fausse géolocalisation, la censure par FAI se trouve facilement contournée. Les utilisateurs peuvent alors profiter des services de téléchargement en toutes circonstances et malgré qu’ Yggtorrent soit supposé « down ».  L’utilisation d’un VPN présente même un double avantage, puisqu’il permet dans le même temps de sortir des radars de la Hadopi et se soustraire à d’éventuelles amendes pouvant s’élever à 1500€.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 2 =